Chindogu: éloge de l’inutilité

Le “Beurre en stick”. Vous reconnaitrez l’affiche de l’expo au Palais de Tokyo.
Jusqu’au 17 Mai, l’exposition Le Bord des Mondes au Palais de Tokyo accueille d’étranges objets.

Stick à beurre, parapluies de chaussures ou encore pyjama-serpillière, ces gadgets inventés par Kenji Kawakami répondent à des problèmes dérisoires du quotidien, mais leur utilisation réelle s’avère impossible. C’est d’ailleurs tout le principe des chindogu: l’inutilité érigée en valeur. Ces objets sont accompagnés d’un manifeste, “Les dix commandements du chindogu”. Un acte de résistance contre une société de la productivité, dont voici un extrait:

I. Un chindogu ne peut pas être réellement utilisé

II. Un chindogu doit exister: pour être inutile, il doit d’abord être

III. Il doit y avoir un esprit d’anarchie: les chingodu sont des objets manufacturés qui ont brisés leur chaînes de l’utilitarisme, ils représentent la liberté de penser et d’agir.

IV. Ils sont universels: il s’agit d’une forme de communication non-verbale, compréhensible par n’importe qui.

V. Les chindogu ne sont pas à vendre: ce ne sont pas des produits commerciaux. […]”

(voir les dix commandements au complet)

Venez trouvez l’inspiration à l’expo Le Bord des Mondes au Palais de Tokyo (jusqu’au 17/05/2015) pour apporter vous aussi votre pierre (inutile) à l’histoire des objets.

le chindogu "Ctrl + Alt + Suppr"
La barre qui permet d’appuyer sur “Ctrl + Alt + Suppr” d’un seul coup !
le chindogu "Parapluie pour chaussures"
Le “Parapluie pour chaussures” que toute parisienne se doit d’avoir
You May Also Like